Projet d’insertion

En bref

AxLR sàrl lance un projet économico-social d’insertion professionnelle qui touche dans un premier temps les étudiants, puis les chômeurs et les retraités, à travers la mise en place d’un réseau de distribution orienté commerce de détail en Suisse Romande.

En détail

Le but du projet est d’offrir aux apprenants une expérience dans la vente permettant de tester leurs compétences pratiques en les sortant des salles de cours pour faire du commerce. Le projet est actuellement suivi au sein de différentes instances étatiques en Suisse Romande, afin de mettre en place des partenariats permettant de faciliter l’accès à ce type d’expériences, aux étudiants, chômeurs et retraités.

Le concept se décline comme un projet économico-social, c’est-à-dire un projet social capable d’autofinancer la majeure partie de son activité, à contrario d’autres organismes présents sur le marché qui génèrent beaucoup de coûts avec de faibles retours sur investissement au niveau du dynamisme économique escompté.

Ce projet se positionne dans le contexte du développement économique et social, car la structure est proposée à toutes les personnes motivées qu’elles soient en difficulté ou non. Le projet cherche à développer les compétences des personnes avant tout, et non pas uniquement à combler des lacunes.

Par ailleurs, le projet va permettre de créer des partenariats avec des structures déjà en place (étatiques, privées ou associatives) pour proposer une solution optimale.

Dans un premier temps, le concept est en phase de validation à travers la structure AxLR sàrl, puis dès que les ententes seront validées entre les différentes parties prenantes, l’initiative sera déclinée en mode associatif de par la création de structures adéquates.

Le concept est de former des étudiants, des chômeurs et des retraités pour travailler en commun dans le cadre du développement d’un réseau de vente au détail à travers la mise à disposition d’une structure, type association. Les apprenants retireront une expérience qui sera validée par un certificat de travail et un bilan des compétences acquises qui leurs permettront de valoriser leur positionnement sur le marché.

Le développement va commencer par Genève, puis la Suisse Romande. Par la suite, l’objectif est de lancer le concept au niveau Suisse, et de s’étendre au-delà des frontières grâce à des organismes internationaux.